Serpentaire : Le Signe Astrologique Secret

ophiuchus

Le Serpentaire, ça vous dit quelque chose ? Non ? Ne vous en faites pas… C’est normal. On nous a toujours appris qu’il n’existait que 12 signes astrologiques liés à 12 constellations. Nous savons tous quels noms ces 12 signes portent car ils sont ancrés dans notre culture. Ils nous servent de guides et déterminent, en fonction du signe astrologique qui régit notre naissance, de quelle façon nous aurons tendance à vivre nos vies.

Je comprends donc qu’il puisse être surprenant d’apprendre qu’un 13e signe existe. Mais rassurez-vous… Une théorie tout à fait sensée explique et étaye l’existence de ce signe.

Dans le monde de l’astrologie, le Serpentaire fait débat. Les astrologues orientaux ont tendance à soutenir la théorie de son existence tandis que les occidentaux la rejettent dans leur majorité. Il s’agit peut-être là d’un choc des cultures.

La Constellation cachée

En astrologie, le chiffre 12 semble être un nombre magique. Regardez plutôt… Il y a 12 mois, 12 signes astrologiques, 12 animaux dans l’horoscope chinois, 12 maisons astrologiques et 12 constellations.

Ce chiffre est donc la pierre angulaire de l’astrologie. Claude Ptolemée, le mathématicien et astronome Grec, disait déjà à l’époque que l’année était divisée en 12 périodes arrivant chacune à sa fin aux alentours du 20 de chaque mois.

Ces périodes étaient associées à un signe astrologique ainsi qu’à une constellation. Le premier signe étant celui du Bélier (20 mars au 19 avril) et le dernier celui des Poissons (19 février – 20 mars). Un cycle astrologique complet était effectué dès le moment où les 12 constellations des différents signes astrologiques étaient traversées sur une année.

Ces 12 constellations touchent et traversent l’écliptique, ce grand cercle représentant la trajectoire apparente du Soleil vue de la terre. Mais, en réalité, une 13e constellation traverse l’écliptique. Elle s’appelle le Serpentaire.

L’origine du Serpentaire

Si cette 13e constellation n’est pas aussi connue que les autres, c’est principalement dû au manque de connaissance des astrologues de l’époque. En effet, lors de leurs travaux, ceux-ci n’ont pu détecter que 12 constellations.

Depuis, des études plus approfondies et des techniques de calcul plus avancées ont permis de mieux appréhender la composition du ciel. Ce qui est tout à fait normal avec l’évolution de la technologie… Prenez notre calendrier actuel, par exemple. Il a bien changé depuis la création des tout premiers. Pourquoi ? Parce qu’ils n’étaient pas aussi précis qu’aujourd’hui.

Revenons-en au Serpentaire… Il faut savoir que son existence est clairement documentée. En effet, même la NASA a présenté des études sérieuses sur le sujet. Selon eux, cette constellation a un effet sur le ciel en lui-même.

Cet effet, c’est la précession, un changement d’orientation de l’axe de rotation d’un corps en mouvement. Dans le cas qui nous occupe, il faut savoir que la force de gravité du soleil et de la lune crée un mouvement oscillant au-dessus de la Terre.

Ce mouvement a un effet direct sur les constellations. En effet, la précession a pour conséquence de créer un écart d’un ou deux jours dans chaque signe astrologique.

Les nouvelles dates

Avant d’en venir aux dates précises, il faut savoir que l’existence du Serpentaire doit être appréhendée d’un point de vue astronomique plutôt qu’astrologique.

Cela veut dire que les dates que vous allez découvrir ci-dessous n’ont pas d’influence sur la perception qui est faite de votre signe.

Voyons donc quels changements apparaissent lorsque l’on prend ce nouveau signe astrologique en compte :

Capricorne 20 janvier – 16 février
Verseau 16 février – 11 mars
Poisson 11 mars – 18 avril
Bélier 18 avril – 13 mai
Taureau 13 mai – 21 juin
Gémeaux 21 juin – 20 juillet
Cancer 20 juillet – 10 août
Lion 10 août – 16 septembre
Vierge 16 septembre – 30 octobre
Balance 30 octobre – 23 novembre
Scorpion 23 novembre – 29 novembre
Serpentaire 29 novembre – 17 décembre
Sagittaire 17 décembre – 20 janvier

Le Signe du Serpentaire

Vous le constatez donc… Le Serpentaire se situe entre les Scorpions et les Sagittaires. Bien qu’il s’agisse d’une des plus grandes constellations, elle reste très peu connue du grand public.

Le nom de “Serpentaire” vient du Grec. Il signifie “porteur de serpent.” Voilà qui explique pourquoi ce signe est souvent représenté par un homme portant un serpent et semblant lutter pour le maîtriser.

Il semblerait que l’origine de cette représentation remonte à la mythologie grecque. Pour certains, cette constellation est une sorte d’hommage à Apollon, le Dieu grec de la musique, de la poésie, et du soleil (entre autres). En effet, l’image dépeinte serait une reproduction du combat mené contre l’énorme serpent gardant l’Oracle de Delphes.

Mais d’autres interprétations existent… Pour certains, l’homme en question est Laocoon, un prête troyen proche de Poséidon qui tenta de prévenir ses citoyens du danger que représentait le cheval de Troie. Selon la légende, Poséidon aurait envoyé deux serpents de mer pour le faire taire.

Caractéristiques des Serpentaires

Voici une description rapide des caractéristiques de celles et ceux qui sont nés entre le 29 novembre et le 17 décembre.

Les personnes nées sous l’influence du Serpentaire sont très souvent soucieuses du bien-être des autres. Elles sont dotées d’une grande sensibilité poétique. Attention, cette sensibilité dite poétique ne se manifeste pas nécessairement par la poésie en elle-même. Il peut tout simplement s’agir d’une vision plutôt poétique de la vie.

Les Serpentaires ont aussi une grande soif de savoir et peuvent même développer de fortes aptitudes psychiques. Ils n’ont pas peur de prendre des initiatives car la chance leur sourit généralement. Pour attirer leur attention, n’hésitez pas à porter des vêtements de couleur claire. Ils en raffolent.

C’est moins positif, mais il faut tout de même le savoir… Les Serpentaires peuvent être très jaloux et très possessifs. Ils peuvent aussi être froids et revanchards, surtout avec ceux qui leur étaient proches mais qui les ont trahis en abusant de leur confiance.